Le Sauvignon en long en large et en 3 verres

Mercredi dernier, on a quitté le boulot un peu rapidement… Mais c’était pour la bonne cause : re-découvrir le cépage Sauvignon avec les créateurs d’Alliance Loire, un regroupement de coopératives du Val de Loire, qui ont compris qu’à plusieurs, on était plus forts.

Nous voilà donc (presque) à l’heure chez A Mere, restaurant tip top du 10ème arrondissement parisien dont on vous reparlera très vite ^^.

Alliance Loire

Dégustation à l'aveugle

Sauvignon à tous les étages !

L’idée c’était donc de parcourir le cépage Sauvignon au cours d’un repas complet, nous permettant d’explorer toute la complexité de ce cépage, travaillé très différemment selon les vignerons de la coopérative.

Instant #culturevin : Le cépage Sauvignon est particulier. Son raisin n’est pas particulièrement reconnaissable par rapport à d’autres. On appelle ça un « cépage neutre ».
Il faudra attendre le processus de fermentation pour que le vin se révèle. C’est ce qui fait sa complexité, ainsi il n’est pas rare (et cette soirée nous l’a prouvé), de trouver des Sauvignons vraiment très différents alors que les parcelles ne sont séparés que de quelques rangées de piquets.

Et pour être complet, le Sauvignon est apparu au 16ème siècle en France, mais on le retrouve aujourd’hui en Nouvelle Zélande, en Australie, en Californie, en Italie du Nord et même en Syrie.

2 quilles à retenir : Touraine Chenonceaux & La Passionnante

Ces 2 bouteilles résument à elles seules le grand écart dont est capable ce cépage.
Touraine Chenonceaux est une nouvelle appellation du Val de Loire (crée en 2011). Ses notes fruitées coté agrume tout en étant bien sec en font votre parfait allié pour un apéro entre copains.
La Passionnante, c’est autre chose, et pour être honnête, cette bouteille nous a particulièrement marqué ! Aucune chance de l’oublier. En bouche, les arômes sont cuits mais restent très fins, sans non plus « prendre la bouche ». Les fruits sont là et l’acidité est mesurée. On adore !

la-passionnante

Au cours de la soirée, Jean-Marc et ses oenologues n’ont pas manqué de nous faire travailler autour de petits ateliers « à l’aveugle » ouvrant des discussions à bâtons rompus autour des appellations et de leurs enjeux. Un moment très sympa.

Ah oui, et c’est officiel, on a le droit de parler de « sueur », de « pipi de chat » et de « vomi de bébé » pour décrire les arômes d’un vin. Evitez quand même de lancer ça au milieu d’un repas 3*** !

L’accord mets / vin

On en parle souvent avec Augustin, l’accord mets/vin est un peu le step ultime pour tout amateur de vin. La star du soir étant le Sauvignon, le chef nous avait préparé un menu permettant de mettre en avant chacun des vins dégustés : noix de saint-jacques, poulet fermier & sauce choco, glace de betterave & sa chantilly, et, chose plutôt inédite, nous avons terminé par le fromage : un Pouligny-saint-pierre sur sa compotée de fruit et recouvert de truffe râpée sous nos yeux. Extra !

amere-paris-10

Super rencontre avec Alliance Loire et les cuisines d’A Mere.

Matthieu

Matthieu

Fervent défenseur du ballon de rouge entre copains, savoyard expatrié en terres parisiennes, amateur de blanc converti. J'aime un peu trop les côtes du Rhône, mais ils me le rendent bien.

Mes articles - Instagram

Pose ton verre lache ton comm