Vendanges au Château Gaston-Réna (Haut-Médoc)

Vignoble : BORDEAUX
Appellation : HAUT-MÉDOC

Sur invitation de mon ami bordelais Michel, j’ai participé en avril 2015 à ma première mise en bouteilles et au mois de septembre de la même année, à mes premières vendanges au Château Gaston-Réna dans le Médoc.

Le domaine Gaston Rena, Haut-Médoc

Le domaine, propriété de Daniel Gaston, ami d’enfance de Michel, est situé sur le village du Reynats qui dépend de la commune de Cissac dans l’aire d’appellation Haut-Médoc.
Daniel Gaston, œnologue de la faculté d’œnologie de Bordeaux, également titulaire d’un Master de Gestion de Propriété Viticole, crée en 1991 le Château Gaston-Réna.

Le nom du Château est l’association de son patronyme Gaston et de Réna, nom du village au 16 ème siècle.
Le village du Reynats, à la sortie de la Grande Guerre, comptait de nombreuses propriétés viticoles, aujourd’hui toutes disparues. Seuls quelques viticulteurs apportent leur vendanges à la cave coopérative.
Aujourd’hui, seulement deux domaines, dont le Château Geston-Réna, dotés d’un chai de vinification et d’élevage, subsistent au village. Dans un premier temps, un hectare de vignes est planté sur le domaine créé avant guerre
par le grand-père de Daniel Gaston qui fut Maître de chai du Château Cissac pendant 25 ans. Puis en 1996, l’acquisition d’une propriété d’un hectare constituée de vignes et de bâtiments permet, après réfection, l’aménagement du chai.

Aujourd’hui le domaine viticole comporte environ 2,5ha. Le sous-sol est argilo-calcaire et les sols argilo-calcaire ou argilo-graveleux.
L’encépagement est composé de 60% de cabernet sauvignon, de 33% de Merlot, de 4% de carménère et de 3% de petit verdot.

Le Carménère est un cépage très anciennement cultivé dans le Médoc
Il porte le nom d’un groupe de cépages bordelais, la famille des carmenets : carbernet-sauvignon, cabernet- franc, merlot, sauvignon. D’après les analyses génétiques il est issu d’un croisement entre le gros cabernet et le cabernet-franc. Décimé en France par l’épisode philloxérique de la fin du XIXème, il fut faiblement replanté à partir de ceps retrouvés au Chili où il représente 10% des cépages noirs cultivés. On le rencontre également en Bulgarie, Italie, Pérou, Argentine, Californie.

Château Gaston-Réna : Le choix de la culture raisonnée

Daniel Gaston conduit son domaine en culture raisonnée avec un minimum d’utilisation de produits phytosanitaires et, afin de protéger la faune auxiliaire, sans traitement insecticide.
Les vendanges sont effectuées manuellement par la famille et les amis, le raisin est transporté dans des cagettes. La totalité de la vendange est égrappée, la macération dure trois semaines, la fermentation est effectuée par des levures indigènes. La fermentation maléolactique terminée, le vin est mis en barrique (20% de barriques neuves) où il y restera pendant une année.

La production moyenne s’établit à 36hl à l’hectare soit environ 12000 bouteilles. La moitié des vignes ayant subi le gel en 2017, ce sont seulement 8 000 bouteilles que nous manipulerons dans une ambiance enjouée et bon enfant durant cette belle journée du 29 mars dernier. Ces bouteilles seront vendues à 75% au négoce de la place de Bordeaux, 15% à des cavistes et 10% à des particuliers.

Et comme dans une célèbre bande dessinée, tout se termine par un banquet dans l’immense salle à manger du domaine. Le tout arrosé des vins du Château Gaston Réna ainsi que d’autres domaines des terroirs bordelais, mais pas que… Les girondins n’étant pas aussi chauvins qu’on le prétend !

Avant le repas, l’apéro est organisé autour d’une incontournable spécialité culinaire bordelaise : les tricandilles cuites sur une braise de sarments. Vous ne connaissez pas ??? Il s’agit d’intestins grêles de porc cuit dans un bouillon, un délice à ne rater sous aucun prétexte si vous passez dans le bordelais !!!

Le Château Gaston Réna produit une cuvée unique.

J’ai récemment dégusté le millésime 2015 : ce vin d’une belle couleur rouge est parfaitement limpide. Le nez propose des arômes boisés, épicés, de fruits noirs : pruneaux. L’attaque en bouche est souple avec de la rondeur, la finale un peu tannique offre des arômes de fruits mûrs. Ce vin fait merveille en accompagnement de charcuteries, de belles pièces de bœuf grillées, d’agneau de Pauillac (célèbre commune viticole située à 10mn en voiture).
Proposé à environ 10€ la bouteille, n’hésitez pas, il reste encore au domaine du millésime 2016.

Si vous passez dans le coin, prenez rdv avec Daniel Gaston (gastonrena@wanadoo.fr) qui se fera un plaisir de vous faire visiter sa propriété et répondre à vos questions.
Ses vins sont également disponibles à la Vinothèque à Bordeaux, au Gré des Vins à Andernos, à la Bouteille à la Mer à Arès, au Cellier des Docks à Biarritz, chez Alambics et Vieilles Bouteilles à Rodez où encore à la Maison du Vin à Claix du côté de Grenoble. Désolé pour les autres qui pourront toutefois le commander directement à Daniel Gaston ou sur le site de la Vinothèque.

Je tiens à remercier Daniel Gaston pour son accueil, son extrême gentillesse, sa générosité.
Un clin d’œil à Éric qui m’a fait parcourir la route des vins et a tenté patiemment d’améliorer mes connaissances viniques. Je salue les amis de Daniel qui ont fait preuve d’une grande bienveillance envers moi (néophyte du ballon ovale) lors de notre « match de rugby » du jeudi qui, la veille, a précédé la mise en bouteilles.
Une bise à Martine qui, à cette occasion me supporte pendant 3 jours.
Quant à toi Michel, qui m’as fait découvrir cet univers et « jouer » au rugby, je t’embrasse.

Jean-Marc

Jean-Marc

Le vin est un plaisir qui mérite d’être partagé. J’espère que ma modeste contribution y participera et éveillera votre curiosité.

Mes articles

Pose ton verre lache ton comm