Domaine de la Roche Bleue, la Sarthe a aussi ses vins !

« Ce week-end, on prend la bagnole et on s’tire ! »
C’est comme ça qu’a débuté notre expédition vers le domaine de la Roche Bleue. Et bien nous en a pris !

Le domaine de la Roche Bleue, c’est à Marçon, dans la vallée du Loir, à mi-chemin entre Le Mans et Tours.
C’est Sébastien CORNILLE qui nous a reçu, un bel après-midi d’hiver. Dès notre arrivée, nous visitons une jolie cave troglodyte exploitée depuis 1714, dans laquelle sont entreposés en file indienne ses pleines barriques.

roche-bleue

Cette cave creusée au 18ème siècle laisse apparaître une pierre noircie par « la part des anges » (cette part d’alcool évaporée des barriques lors du vieillissement du vin)

Le Domaine de la Roche Bleue, représente aujourd’hui 6,4 hectares, dont 2,65 ha en Jasnières (Blanc) et 3,75 ha en Coteaux-du-Loir (70% Rouge et 30% Blanc). Le domaine est cultivé en agriculture biologique depuis 2010.

A peine quelques mots échangés et nous comprenons très vite à qui nous avons à faire. Ce domaine est tenu par un amoureux de la vigne et de sa terre. Sébastien a fait le choix de la biodynamie. Son vignoble est un héritier de la tradition des coteaux du Loir.

Ici, pas de superflu. Tout est fait dans l’intérêt du vin, le tout dans le cadre de ce que permettent les appellations Jasnières et Coteaux du Loir.

Une attention particulière au Jasnières

Le Jasnières est à l’origine ce qu’on peut appeler un vin de table. Un « petit vin » qui s’est anobli sous la volonté de quelques vignerons du coin qui travaillent en biodynamie et dans le respect de la terre. C’est un vin blanc sec et fruité mais qui peut prendre aussi un côté plus minéral suivant le travail du vigneron. C’est le type de vin qui charme par son attaque très fraîche et accessible.
L’AOC Jasnières est incluse dans celle des Coteaux du Loir (plus d’info ici)

Un aperçu du vignoble de la basse Loire. Entouré en rouge, c’est nous !

En échangeant avec Sébastien, nous nous rendons compte de l’exigence que représente les appellations. Beaucoup d’efforts sont à fournir pour afficher la bonne étiquette sur ses bouteilles. Mais à en croire notre interlocuteur, le jeu en vaut la chandelle, car « c’est encore un repère efficace pour les consommateurs, notamment à l’international ».

A la découverte du cépage

Notre visite se poursuit avec la dégustation des bouteilles de la maison. En nous rendant sur place, nous avions lu sur le site des coteaux du Loir : « …a déjà su conquérir certaines des plus belles tables de France ainsi que Matignon et l’Élysée grâce à la finesse et à la pureté de ses vins » ! C’est dire si nous étions excités !

degustation-aunis

roche-bleue-jasniere

Plus sérieusement, la discussion nous a mis l’eau à la bouche tant la passion de Sébastien est communicative !
C’est son neveu (qui semble avoir un destin tout tracé) qui nous a accompagné pour la dégustation. Une dégustation sympa, sur un tonneau au coin du feu.

« Jasnières – Le Clos des Molières »

Parmi les bouteilles qui ont retenu notre attention, cette cuvée a une sensation particulière puisqu’il s’agit (selon mes souvenirs) de mon premier verre de Jasnières ! Le nez est très fin, on sent rapidement les notes de fruits même si ça reste un vin sec grâce à la bonne préparation de Sébastien. Sinon ils ont tendance à être plutôt moelleux. On a été très franchement charmés par la « franchise » et la complexité de ce vin qui fera sensation autour d’une belle table, accompagné de crustacés ou poissons. Parait-il que le Jasnières se garde très bien, jusqu’à 20 ans ! Allez !… un magnum dans le coffre 😉

« L’Orée de la Berterie »

Ce vin blanc est donc issu des Coteaux du Loir, 100% Chenin, que l’on peut qualifier aussi de Pineau Blanc de Loire.
Il très différent du Jasnières, on a un vin plus acide, pur, tranchant, avec des arômes fruités (pêches, oranges confites), en soi il ressemble à des cépages blancs plus répandus.  A boire très frais, en entrée, ou sur des fromages bien choisis, aucune déception !

« La Pétillante »

Cette bouteille est un pétillant rosé bio. Toute en fraîcheur et en humour, la bouteille se décapsule et les bulles se boivent sans modération. Idéal en apéro !

« La Belle d’Aunis » et « La Guinguette »

Nous terminons la dégustation par 2 bouteilles composées en majorité du cépage Pineau d’Aunis. Toute autre ambiance dans les verres. Le nez est poivré. La dégustation se fait plus sérieuse, et invite à se retrouver derrière une belle table. La bouche est complexe, longue, et reste un moment sur la langue avant de partir tout en douceur. Le poivre bien sûr, mais aussi les fruits rouges, la framboise…

Où trouver le vin de la Roche Bleue ?

Les bouteilles de Jasnières et Pineau d’Aunis sont vendues directement au domaine, à Marçon (02 43 46 26 02). Le viticulteur développe un réseau de cavistes, d’épiceries et de grandes tables.

Au-delà du super travail réalisé par l’équipe, on sent une vraie volonté de travailler de façon raisonnable, en écoutant le terroir et les millésimes. Quitte, pourquoi pas, à s’autoriser un pas de côté de temps en temps, dans l’intérêt de la dégustation.

Alors longue vie au domaine et à bientôt !

jasnieres-val-du-loir

la-petillante

loree-domaine-roche-bleue

domaine-sebastien-cornille

Matthieu

Matthieu

Fervent défenseur du ballon de rouge entre copains, savoyard expatrié en terres parisiennes, amateur de blanc converti. J'aime un peu trop les côtes du Rhône, mais ils me le rendent bien.

Mes articles - Instagram

Pose ton verre lache ton comm