La route des grands crus… à vélo !

Après avoir joué les badauds dans les rues de la belle Beaune, nous avons décidé d’évacuer l’apéro de la veille en nous décrassant sur la route des grands crus… à vélo !

parcours-grands-crus-bourgogne

La journée commence à Pommard où nous avons loué nos vélos (chez Vélovasion). Le temps de charger les pic-nics dans les sacoches et nous voilà partis, tambours battants, sur la route des grands crus !
Le décor est sublime. Nous nous retrouvons sous un soleil de plomb à sillonner les petits chemins entre les vignes, pas un chat, pas une voiture. Tranquilles !

vignes

velo-bourgogne2

La route des grands crus

La route des grands crus peut se faire en voiture. Le parcours est simplement légèrement différent et vous fera prendre quelques boucles supplémentaires sur des départementales.
Mais la balade à vélo est tout à fait accessible, pas de grosses difficultés, même si les vignes sont un peu vallonnées par endroit. Ce n’est pas une boucle, c’est une balade, alors libre à vous de faire demi-tour quand vous en avez plein les bottes !


Pour nous c’était full-package : Pommard-Santenay, 15km aller, 15km retour… Ça fait une belle distance mais très honnêtement, on n’a pas vu le temps passer tant les villages traversés sont charmants et la balade paisible.

vignes-pommard

vignes-meursault

Dans « route des grands crus » il y a « grands crus » 😉

Tout au long du parcours vous avez la possibilité de vous arrêter pour déguster les cépages bourguignons : vignerons, coopératives, châteaux et gros domaines, vous aurez l’embarras du choix. Nous avons été plusieurs fois tentés de pousser les portails de petits producteurs mais le temps nous a manqué et avons préféré profiter de la ballade.

Les ravitaillements à Chassagne-Montrachet

On a quand même fait un crochet par le caveau de Chassagne-Montrachet, juste après un bon pique-nique à l’ombre de 2 pommiers plantés à l’orée des vignes.
Le caveau ne paye pas de mine de l’extérieur mais abrite un joli intérieur voûté. Ce caveau est en fait un revendeur de « petits producteurs » des alentours. L’accueil a été courtois mais aurait pu être plus chaleureux, ça nous a permis malgré tout de faire le tour des cépages assez rapidement.
A noter tout de même que la dégustation est payante (15€ les 5 vins dégustés, déduits de la facture si vous repartez avec des bouteilles). Nous sommes repartis avec chacun 2 bouteilles : un Rully et un Chassagne-Montrachet en blanc pour ma part. Je vais les laisser à la cave quelques années.

Et au retour, nous avons fait la dégustation du château de Chassagne-Montrachet, cette fois-ci dans un très beau cadre qui recevait d’ailleurs un mariage ce jour là. Je souligne cette fois-ci la dégustation (gratuite) était plus personnalisée et documentée.

Le Chateau de Chassagne Montrachet

Le Chateau de Chassagne Montrachet

route-des-grands-crus-bourgogne

Matthieu

Matthieu

Fervent défenseur du ballon de rouge entre copains, savoyard expatrié en terres parisiennes, amateur de blanc converti. J'aime un peu trop les côtes du Rhône, mais ils me le rendent bien.

Mes articles - Instagram

Pose ton verre lache ton comm